Point lexique : l’atomiseur

Précision

L’atomiseur correspond au réservoir d’une e-cigarette. Il est en somme la première partie de l’e-cigarette. Il renferme en fait la résistance et le e-liquide. L’atomiseur est réellement nécessaire au fonctionnement d’une e-cigarette puisque sans lui la création de vapeur est impossible.

Le mot « clearomiseur » était d’abord utiliser pour désigner l’atomiseur. On distinguait ainsi un clearomiseur qui utilisait des résistances pré-faites, d’un atomiseur avec lesquel on utilisait des résistances reconstructibles. Aujourd’hui, le langage de la vape s’est uniformisé et il est aujourd’hui accepté d’utiliser le terme d' »atomiseur » pour désigner la partie supérieure de la e-cigarette, celle qui accueille le e-liquide et la résistance pré-faite.

Ainsi, un atomiseur se constitue de plusieurs parties indispensables à son fonctionnement. Ces derniers sont donc une base où se vissera une résistance, un réservoir en ver ou en PCTG, une cheminée qui fera remonter la vapeur, et enfin un drip tip. Le deuxième nom du drip tip est aussi embout buccal car il s’agit de l’élément que le vapoteur mettra en bouche. L’atomiseur peut également avoir un système de flux d’air ajustable ou non pour obtenir le tirage parfaitement adapter à ses préférences. La base est cependant souvent la même, bien que chaque atomiseur soit différent. Quand certains atomiseurs se concentrent sur le rendu des saveurs, d’autres au contraire favorisent la production de vapeur.

Lorsque l’on commence à vapoter, choisir un atomiseur peut être rapidement complexe. Il faut d’abord se poser la question du ressenti que l’on souhaite produire.Si le vapoteur est en train de mettre un terme à sa consommation de cigarettes classiques, il pourra employer un atomiseur MTL. Ces derniers sont conçus pour apporter un tirage serré en inhalation indirecte. Ces atomiseurs MTL sont constitués de façon identique à un atomiseur ordianaire sauf qu’ils utilisent des résistances avec une valeur plus élevée. Leur cheminée est également plus réduite de façon à concentrer les saveurs et à réduire la production de vapeur. À l’inverse, si l’on veut produire une quantité plus élevée de vapeur, on s’orientera vers des atomiseurs DL avec une cheminée plus grande, des résistances à la valeur moins importante et un airflow très ouvert. Par leur efficacité, les atomiseurs reconstructibles sont donc appréciés des amateurs de vape aérienne. Pour modifier votre e-cigarette, vous pouvez donc changer d’atomiseur. Mais pourquoi modifier sa cigarette électronique ? Lisez notre article pour le découvrir.

Points forts et inconvénients

Quelque soit l’élément de la e-cigarette, ils ont tous des plus et des points négatifs, et l’atomiseur ne fait pas exception. Nous le comparerons ici aux pods, puisque ces derniers tendent à se développer de plus en plus. Premièrement, l’atomiseur est extrêmement polyvalent, que ce soit à propos de la vape ou de sa capacité à s’adapter. Effectivement, un atomiseur est bien souvent muni d’une bague de flux d’air qui permet d’adapter le tirage selon ses goûts. Un pod en revanche, sera globalement plutôt tourné vers une vape précise et le vapoteur ne pourra pas vraiment moduler les sensations. Un pod peut être utilisé qu’avec certains modèles à cause de sa connectique particulière. En revanche, un atomiseur a une connectique 510 qui lui permet d’être adapté à la majorité des mods du marché. Les pods sont très chéris des débutants car ils sont très simples à utiliser mais un atomiseur offre quant à lui de meilleures possibilités que ce soit en termes de tirage mais aussi de puissance.

La durée de vie est aussi un point positif parmi les avantages de l’atomiseur. Il est tout à fait possible de manipuler un même atomiseur pendant une longue durée si son entretien est bien réalisé. Cependant, un pod est bien souvent constitué en plastique PCTG et sa durée de vie sera bien plus minime

Evidemment, il y a quelques inconvénients à utiliser un atomiseur mais ceux-ci peuvent vite devenir infimes, pour peu que l’on prenne le temps de s’intéresser à son matériel ! Un atomiseur est un matériel plus avancé qu’un pod, son utilisation est donc légèrement plus délicate. Les aficionados de simplicité peuvent vite se dérouter mais une fois que l’on connaît son fonctionnement, utiliser un atomiseur devient extrêmement simple. De la même façon, il est primordial de nettoyer son atomiseur pour augmenter sa durée de vie mais aussi pour garder un rendu des saveurs parfait. Pour cela, il faut le nettoyer régulièrement en le démontant totalement puis en le rinçant à l’eau claire. Au contraire, un pod doit être changé lorsqu’il est usé puisqu’il est indémontable.

En fait, un atomiseur a de plus points forts. Chaque utilisateur doit choisir son atomiseur en fonction de ses besoins. Mais l’entretien et l’utilisation de ce dernier ne doivent pas l’empêcher à commencer son sevrage tabagique. Rapidement, de nombreux débutants savent se servir de leur atomiseur pour exploiter toutes les possibilités.

Quels sont les produits recommandés ?

Atomiseurs MTL

  • Zenith Upgrade Innokin
  • Zlide Tank 4 ml Innokin
  • Q16Pro Justfog

Atomiseurs Direct To Lung

  • TFV16 Smok
  • SKRR-S Vaporesso
  • Nautilus 2S Aspire

Ato reconstructibles

Rebuildable Base Atomizer

  • Base RBA RPM40 Smok
  • RBA Coil Manto Rincoe
  • Base RBA Ultra Boost Lost Vape

Rebuildable Dripping Atomizer

  • Drop Dead RDA Hellvape
  • Mutant RDA Vandy Vape
  • Le Turbo RDA Vaponaute

Reconstructible – RTA

  • Zeus X Mesh RTA Geekvape
  • Juggerknot RTA QP Design
  • Berserker MTL RTA V2 Vandy Vape

RDTA – Reconstructible

  • Extreme 2 Inox Vapor Giant
  • RPM16 RDTA Pod Smok
  • Profile RDTA Wotofo

Comment entretenir son atomiseur

  • Temps : 30 minutes
  • Coût : 0€
  • Matériel : atomiseur, essuie-tout, torchons propres, eau
  1. Démontez tout entier votre atomiseur (embout buccal, top cap, réservoir, base etc.).
  2. Enlevez la résistance et mettez-la de côté. Celle-ci ne doit pas être mouillée lors du nettoyage. Si elle est usagée, profitez-en pour en installer une nouvelle.
  3. Rincez doucement tous les éléments à l’eau tiède.
  4. Frottez légèrement avec l’essuie-tout mouillé pour supprimer tous les dépôts de liquide.
  5. Séchez intégralement chaque élément avec un torchon propre.
  6. Attendez quelques heures avant que tout soit sec.
  7. Remontez votre atomiseur.
  8. Votre matériel est cette fois-ci entièrement propre.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *